punaisegendarme1.jpgpunaisegendarme2.jpgpunaisegendarme3.jpgpunaisegendarme4.jpg
 

Nom scientifique : Pyrrhocoris apterus

Morphologie

Cet insecte de l'ordre des hémiptères est caractérisé par la présence d'élytres dotés d'une partie antérieure cornée (la "corie"), et d'une partie postérieure dénommée "membrane" en raison de sa minceur .

La taille est d'environ 10 mm, de 9 mm à 11,5 mm de longueur. L'animal est, comme tous les insectes, doté d'un squelette externe. La cuticule présente des dessins en rouge orangé et noir évoquant un masque de style africain, et qui découragerait certains prédateurs (coloration aposématique). La teinte et la forme des taches sont conditionnées par des éléments extérieurs : l'étendue des pigments noirs par exemple est influencée par la température. L'origine du nom « gendarme » vient de ses couleurs caractéristiques rappelant les anciens uniformes des gendarmes qui étaient rouge et noir. Ils vivent souvent en grands groupes.

Reproduction

L'accouplement a lieu principalement au début du printemps et dure entre 12 heures et 7 jours (on peut donc très facilement l'observer).La femelle pond de 50 à 70 œufs sur de la terre humide, dans un petit terrier qu'elle a creusé à cet effet ou parmi les feuilles mortes. Les œufs de gendarmes sont blancs. Leurs larves sont  rouges ou orange uni. Elles éclosent en mai et deviennent adultes au début de l'hiver.

Mode de vie et alimentation

Tous ces insectes sont dits piqueurs-suceurs, et donc dotés d'un rostre conformé à cet effet.Ils sont polyphages, mais se nourrissent essentiellement de graines de Malvaceae : rose trémière, Althaea, Malva, Hibiscus et de Tiliaceae : Tilia (tilleuls), dévorant aussi les œufs d'autres insectes et des insectes morts .

C’est l’ami du jardinier

Insectes grégaires,ils se rassemblent sur les troncs d'arbres ou autour des souches, pour se nourrir . Il mange aussi d'autres insectes (morts ou vivants) ainsi que leurs œufs, il est donc bon pour votre jardin.

Observations et prudence :

Cette espèce est inoffensive,elle ne pique pas car elle ne possède ni un dard ni une poche à venin comme tous les hyménoptères tels que abeilles, guêpes et frelons Par contre elle possède un rostre épais et rigide pour perforer des plantes parfois ligneuses et selon les circonstances, il peut constituer un moyen de défense et entrainer une piqure douloureuse , il vaut mieux éviter de manipuler cet insecte  à main nue.

Retour