Le fusain du japon est un arbuste à feuillage persistant, pouvant atteindre 3 m de haut, aux rameaux verts, térètes (cylindriques), glabres.

Le feuillage est persistant. Les feuilles opposées comportent un pétiole de 3 à 10 mm et un limbe vert foncé, coriace, brillant, obovale à elliptique, en général de 5−10 x 3−5 cm1, avec une marge finement dentée en scie (sauf à la base).

L'inflorescence est une cyme unipare en général axillaire parfois terminale, sur les pousses de l'année, avec un pédoncule allant jusqu'à 8 cm, des sous-branches et des pédicelles (4−6 mm). Elle porte une fleur 4-mère, de 5−6 mm de diamètre, de 4 sépales et 4 pétales (verts, jaunâtres ou crème), parfumée, nectarifère.

En France, la floraison a lieu en juin-juillet.

De nombreux insectes prélèvent le nectar abondant en juillet et août. J’ai observé et écouté à chacun de mes passages devant la haie le bourdonnement des vols de déplacement de cette faune pollinisatrice. J’ai découvert un étrange ballet créé par les postures bien connues des frelons asiatiques, en vol stationnaire qui cherchaient à capturer les insectes .

Leur technique invariable, les poussait à foncer sur chaque cible identifiée, mais sans succès, les insectes paraissaient intouchables !!!!

Remarques : les vols de déplacement de cette faune ont une fréquence audible, qui semble attirer les frelons, à chaque" envol", les frelons semblent atteint de frénésie et leurs attaques s’accélèrent, mais le butin est faible, car aucune capture malgré les assauts répétés. La capture doit s’effectuer en vol et aux moyens de leurs mandibules , une performance non atteinte.

Retour