Identification – Morphologie

Elle a la tête et les parties supérieures bleutées, le croupion blanc et les parties inférieures d'un blanc pur.

La queue moins fourchue n'est pas pourvue de filets.

Habitat

Elle fait souvent son nid, comme son nom l'indique, au-dessus d'une fenêtre, dans les gîtages d'une charpente ou sur d'autres structures artificielles.

Comportement

Elle niche en colonies dans les villes et villages, mais aussi sur les parois rocheuses.

En dehors de la période de reproduction, les hirondelles de fenêtre se rassemblent en dortoir sur nos fils électriques

Nourriture

Les habitudes alimentaires de l'hirondelle de fenêtre sont similaires à celles d'autres oiseaux insectivores, dont les autres hirondelles et les martinets. Elle capture en vol des insectes de petite taille.

Nidification - Reproduction:

Le nid est une coupe fermée, à l'entrée exiguë, placée sous les avant-toits ou des endroits similaires sur les bâtiments et constituée à partir de petites boules de boue conglomérées.

Début mai, la femelle pond de 3 à 5 œufs d'un blanc pur, que les deux parents couvent pendant 14 jours environ. Les poussins restent au nid pendant trois semaines, parfois beaucoup plus. Exceptionnellement il peut y avoir 2 nichées.

Vol

Leur vol, plus lent est moins saccadé et moins raide que celui de l'hirondelle des cheminées.

Migration

C'est une migratrice. Après la période de nidification, en septembre, elles migrent vers le site d’hivernage, au sud du Sahara . La migration dure, selon la distance, entre 40-60 jours, lors desquels elles parcourent jusqu'à 10000 km.


Protection / Menaces

L’espèce est en déclin en France (où la population a chuté de 40 % en vingt ans) . Les principales causes sont la pollution atmosphérique, l’usage massif des pesticides (qui font disparaître les insectes) et la modification des façades des maisons modernes.

Retour