Si vous le rencontrez, observez-le, mais n’oubliez-pas une chose, il vous a déjà repéré !!!
A votre approche, ce petit oiseau s’envolera mais ne s’éloignera pas, il vous observe et étudie tous vos déplacements.
Maintenant que le décor est planté, soulevez quelques brindilles, grattez la surface de la terre ,
éloignez-vous, il va automatiquement visiter l’endroit de votre intervention .
Dès que sa visite sera terminée, il viendra vous rejoindre et se perchera sur une petite branche à quelques mètres , c’est sa distance de sécurité ,il attendra patiemment votre nouvelle action de ratissage .

Il peut disparaitre de votre champ visuel si les conditions suivantes sont réunies :

- Détection des prédateurs dans sa zone, chats, épervier et bien d'autres....

- Disparition de sa nourriture tels que larves, vers de terre, insectes

- Absence de passereaux sur son territoire,signe de dangers éminents.

Pour aménager son retour, vérifier l’état et le contenu de vos agraînoirs, en effet il récupère au sol les graines dispersées par les autres oiseaux, mésanges, sittèle, pinsons , accenteur, moineaux, bergeronnette.

Morphologie
Le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge.
Alimentation
Le rouge-gorge se nourrit dans les campagnes ouvertes et dans les sous-bois. Son régime
alimentaire est composé surtout des invertébrés vivant par terre (insectes, notamment des
coléoptères, escargots, vers, araignées). De l'automne au début du printemps, il consomme aussi beaucoup de baies et autres petits fruits. Sa technique de chasse est bien adaptée au mélange de végétation épaisse et d'espaces libres que l'on trouve dans les jardins et les sous-bois. Perché à faible hauteur, l'oiseau observe les environs, descend, saisit sa proie et se perche à nouveau.
Comportement social
Sa nature peu farouche et son plumage attractif l'ont rendu populaire chez des générations de
jardiniers. Présent dans presque chaque jardin, c'est l'un des oiseaux les plus familiers, cherchant sa nourriture à proximité des humains en train de jardiner. Si l'hiver est rude, il deviendra encore plus familier, car vu son métabolisme, le manque de nourriture dû au froid le rend très vulnérable et la mortalité est alors importante, l'espèce étant casanière et rechignant à migrer.
Vocalisations
Le rouge-gorge chante toute l'année sauf en été. En hiver, les deux sexes défendent chacun un
territoire en chantant. Son chant mélodieux et allongé lui sert à défendre ses territoires de printemps et d'hiver.

Nidification et reproduction

       
La femelle construit le nid, en le cachant dans la végétation dense. C'est une structure en forme de dôme, faite avec des feuilles, de la mousse et des plumes, et tapissée de radicelles et de poils.
Le nid peut être situé dans n'importe quel endroit où il peut s'installer.
La femelle dépose 5 à 7 œufs blancs avec des taches brunâtres. L'incubation dure de 11 à 14 jours, assurée par la femelle qui est nourrie trois fois par heure par le mâle. Les poussins quittent le nid au bout de 12 à 15 jours après la naissance, et deviennent indépendants à l'âge de trois semaines.
Cette espèce produit deux à trois couvées par an.

Retour