Le Tarn et Garonne c’est la rencontre entre les pays de collines (Lomagne) et les pays de plaines (vallées et terrasses de la Garonne ).Les coteaux représentent des immenses vitrines qui marquent l’horizon des grandes plaines. 

Dans un environnement riche et fragile, je redécouvre au fil des saisons des décors aux multiples couleurs ,des senteurs sans cesse renouvelées , des bruits aux diverses fréquences ,les allées vertes, le plateau, la plaine et les bords du canal de Garonne.

Mon premier objectif est de m'intéresser aux espèces endémiques, c'est-à-dire limitées à la faune et à la flore présentes sur la commune de Dieupentale en Tarn et  Garonne.

Les insectes, les oiseaux, les fleurs, les arbres, les animaux enrichissent notre patrimoine et nous devons être conscients des interactions entre les espèces et vigilants sur les nombreux fragiles équilibres qui peuvent être rompus à tout moment.

Rendus fragiles par une agriculture qui abandonne toute activité de culture, les coteaux se couvrent de friches avec son corollaire qui est la faible valeur agricole et donc une augmentation de la colonisation par le bâti résidentiel.

Dès que l’on intervient d’une façon désinvolte ou délibérée, les conséquences ne sont pas toujours immédiates, mais les résultats négatifs sur le moyen terme peuvent être irréversibles.

Comme écrivait Victor Hugo," la nature nous parle mais nous ne l’écoutons".