Le rôle de la société de chasse de Dieupentale est de protéger et gérer le territoire de chasse.

L’ACCA (association communale de chasse agréée) a été crée dans les années 50  par une équipe de chasseurs locaux dont l’objectif fut d’établir une relation durable entre les propriétaires et  les agriculteurs.
Leur action a débouché sur la mise en place d’un bail de chasse qui répondait ainsi aux préoccupations de chacun d’entre nous.

Président

Dominique Sénac


Le territoire
Superficie : 150 ha qui représentent environ ¼ de la commune.

Composition 
Cultures, friches, haies, bois et vignes.

Tableau des ressources cynégétiques



Avenir hypothéqué ……

La forte pression de l’immobilier sur notre commune a laminé notre patrimoine cynégétique et entraîné la disparition des souches de perdrix rouges, les gîtes de lièvre, les passages de cailles sauvages, la liste est longue.....
La société ne cesse d'intervenir sur son terrain, mais au détriment de la qualité du gibier, car ce sont les lâchers qui repeuplent à fond perdu un territoire qui agonise. 

La sécurité


Les battues organisées sur le territoire de la commune présentent un danger pour les promeneurs mais pour les chasseurs aussi, les statistiques parlent d’elles-mêmes (voir rapport de l’office national de la chasse), cliquez ici .

(voir rapport de la fédération de chasse).

La présence de miradors est indispensable car elle offre les avantages suivants :

- Poste surélevé invisible pour le gibier .

- Tir fichant donc plus sécurisant, pas de ricochet.

- Indication de limite de la chasse au gros gibier

La présence des panneaux indique la chasse en cours  et l’avertissement de ne pas aller plus loin . 

Opération furetage

furetage1.jpgfuretage2.jpgfuretage3.jpgfuretage4.jpgfuretage5.jpgfuretage6.jpg

Après accord avec les autoroutes du Sud et la D.D.A.F (direction départementale d’agriculture et de la forêt), la société de chasse a organisé le 3 février 2016, un furetage sur les accotements de l’autoroute A62 au niveau de St Jory.

La reprise des lapins de garenne était justifiée par les dégâts causés aux  infrastructures autoroutières.Nous avons introduit les furets dans les entrées et équipé les autres trous avec des bourses, sorte de filet en lin qui facilite la capture sans blesser le lapin.
Pour information, le furet, cousin domestique du putois, était traditionnellement utilisé pour la chasse au lapin dans les terriers.

Notre action a permis de déplacer une trentaine d’animaux vers notre territoire de chasse dans le but de le repeupler.

Tous les animaux prélevés étaient en excellente santé et ne présentaient aucune trace de maladie. Le poil luisant, l’œil vif et leur course par petits bonds en témoignaient !

Les chasseurs ont déposé " leur trésor de guerre " dans les ronciers et les taillis poussant sur notre territoire et savouré collégialement ce bref instant.

"Ouvrez, ouvrez la cage aux ……, " ……" Ouvrez-leur la porte vers la liberté " (Sur un air bien connu ………).

Dans ce monde de brutes où les animaux sauvages s’affrontent et se rendent coups pour coups, nous espérons que la nature acceptera ces nouveaux occupants et fera preuve d’un peu de mansuétude…..

Retour