Définition : le miellat provient de l’excrétion des sucs de la plante par les insectes aspirants  (pucerons, cochenilles, psylles, aleurodes).

Rôle des insectes

Ces insectes piquent et prélèvent dans le phloème des végétaux les matières azotées puis expulsent via le cauda  les matières sucrées non digérées.

Ces exsudats sont alors léchés par les abeilles et ramenés à la ruche. 

Au plan local ,le miel de miellat est récolté sur les chênes, érables et frênes

La récolte de ce type de miel est particulièrement aléatoire , irrégulière et imprévisible  car il faut de bonnes conditions météorologiques bien particulières pour l’ensemble des cohabitants , pucerons et abeilles , la pluie représentant un obstacle pour les abeilles .Elle peut être abondante ou totalement inexistante, en 10 ans , j’ai obtenu 2 miellées.

Composition :

La composition du miel de miellat est d'environ 16 % d'eau, 38 % de fructose, 27 % de glucose, 3 % de sucrose, 9 % de dextrose, 5 % de mélézitose, 7 % d'acides aminés et de minéraux.

Les anglo-saxons le nomment même « honeydew », rosée de miel.

Caractéristiques : la couleur des miellats est souvent foncée, allant du brun clair au brun foncé ou même au noir. Ils sont caractérisés par un goût de caramel avec éventuellement des notes de fruits cuits.

Pesticides

Toutes les substances biocides pénètrent dans la plante puis sont véhiculés par le phloème pour tuer l'ensemble du végétal. Soyons vigilants et respectons les maillons de cette chaine de production du miellat !

Retour