Description

Il mesure de 8 à 12 mm. Son front est peu saillant. La marge postérieure de l'aile est renforcée par des plaques chitineuses microscopiques. Ses œufs sont pondus dans des colonies de pucerons. Les larves qui en émergent se nourrissent alors uniquement de ces insectes. Les adultes, quant à eux se nourrissent de nectar et de miellat.

Biologie

Ces mouches imitent souvent les formes et les couleurs vives de certaines espèces d'hyménoptères. On les rencontre souvent dans les jardins en été sur les fleurs, principalement les ombellifères, recherchant le nectar dont elles se nourrissent et contribuant ainsi à leur pollinisation. Les larves se nourrissent de déchets, de bulbes de fleurs, de pucerons ou de larves d'autres insectes selon les espèces.

On le confond souvent avec les guêpes, mais le syrphe est inoffensif. Son seul moyen de défense, est son extraordinaire rapidité, qui lui permet de s'éclipser en moins d'une seconde.

Pollinisateur

Léger comme des plumes, ils plongent tour à tour sur cette fleur de coquelicot aux attraits incomparables, mêlés de couleurs et senteurs sucrés.

Ce retour au premier plan nous rassure sur l'état de la biodiversité, tout peut-être sauvé, mais les équilibres sont fragiles, la zone d'observation est naturelle, sauvage et sans traitements !!!!

Accueil dans le jardin

  • Evitez d’utiliser tous traitements insecticides auxquels les syrphes sont sensibles.

Retour