Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

La mésange charbonnière a les parties inférieures jaunes avec une bande centrale noire partant du menton jusqu'à l'abdomen. Sur les parties supérieures, le dos est verdâtre. Les ailes sont bleu grisâtre avec une barre alaire blanche. La queue est bleu-gris avec les rectrices externes blanches.
La tête est bleu-noir luisant avec les joues blanches. Les yeux sont noirs. Le bec court est noirâtre. Les pattes et les doigts sont bleu-gris clair.
La femelle a une bande noire plus étroite sur la partie inférieure.

Chant : Le mâle est bruyant toute l'année, surtout pour délimiter son territoire et attirer une partenaire.

Habitat : La mésange charbonnière vit dans les forêts mixtes ou de feuillus, les bosquets, les jardins, les haies, les parcs, les vergers, et près des habitations humaines.

Comportements : La mésange charbonnière a tendance à se nourrir sur le sol plus que les autres mésanges. Pendant l'été, elle glane des invertébrés sur les feuillages et dans les crevasses de l'écorce, et elle fréquente les mangeoires en hiver.
La mésange charbonnière est très grégaire, vivant et se nourrissant en petits groupes avec d'autres mésanges, en dehors de la période nuptiale. Elle bouge aisément sur le sol, sautillant parmi les herbes.

Vol : La mésange charbonnière a un vol ondulant.

Nidification : il est établi dans des trous d'arbre ou dans des * nichoirs. C'est une coupe à base de mousses et garnie de poils et de plumes. Il est construit par la femelle dès le début du printemps. Ponte : la mésange charbonnière pond de 3 à 18 œufs (9 en moyenne en forêt, moins dans les jardins), surtout en avril-juin. Les œufs sont lisses, blanc mat tachetés. L'incubation dure 13 ou 14 jours. Les parents s'en occupent pendant encore 40 jours, jusqu'à ce qu'ils aient toutes leur plumes. Il peut y avoir 2 pontes par an.
La fréquence de nourrissage peut atteindre dans certains cas 900 becquées par jour.

Régime : La mésange charbonnière se nourrit essentiellement d'insectes, d'araignées, de graines et de fruits surtout en hiver pour ces deux derniers. Les chenilles sont vitales pendant la période de reproduction. C'est pourquoi peu de mésanges se reproduisent bien dans les jardins.

Protection / Menaces : La mésange charbonnière n'est pas menacée pour l'instant. Elle est commune et largement répandue dans son habitat.

* Rappel sur les nichoirs

   

 A partir de février , les oiseaux cavernicoles vont rechercher leur territoire de nidification ,n’oublions pas que les mésanges sont les premiers prédateurs des chenilles et que la qualité de notre environnement dépend des actes que nous faisons en direction de la nature, réflexion sur les pesticides et leurs substituts, protection des habitats naturels en place ,une observation active pour éviter les dérives , une pédagogie appliquée.

Devenons à notre échelle la sentinelle de la nature !!!!

Découverte du nichoir le 18 mars , le 22 avril 2017, elle nourrit sa première couvée à suivre sur le carrousel ci-dessous

Les 5 étapes en images

 

Etape1Nichoir2017.jpgEtape2Nichoir2017.jpgEtape3Nichoir2017.jpgEtape4Nichoir2017.jpgEtape5Nichoir2017.jpg

Les petites mésanges découvrent un nouvel environnement puis c'est l'envol  !!!!

 

 

Nouvelle nichée en perspective avec la découverte du nichoir le 04 mars 2018, elle commence à apporter des brins de mousse !!

Nouvelle famille en cours d'installation ,depuis le 07 mars 2019, le manège des parents a débuté avec construction du nid.

Nous sommes sortis et avons découvert les nouveaux espaces, mais où allons nous nous poser ?

 

Nous avons besoin d'un peu de réconfort , puis la nature a repris ses droits !!!!!

Mai 2019, une nouvelle nichée se prépare dans un autre nichoir, les oiseaux de nos jardins se repeuplent , "ouf" de soulagement !!!

Retour