C'est le produit de sécrétion du système glandulaire céphalique (glandes hypopharyngiennes et glandes mandibulaires) des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence (ouvrières qui portent alors le nom de nourrices). C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive :

   De toutes les larves de la colonie, sans exception, de leur éclosion jusqu’au troisième jour de leur existence .

   Des larves choisies pour devenir reines jusqu’au cinquième jour de leur existence .

   De la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence à partir du jour où elle quitte la cellule royale.

Les futures reines sont élevées dans des cellules plus grandes, allongées et au régime " gelée royale ",mélange d’eau, de protéines, de sucres, de lipides, de vitamines, d’antibiotiques et de sels minéraux.

Cette nourriture apparait 4 fois plus riche en sucres (fructose dominant)  que celle destinée aux ouvrières. La larve ingère de très grandes quantités de nourriture ,  la part de protéines est également importante et notamment la royalactine , découverte par  Masaki Kamakura (Centre de recherche biotechnologique d'Imuzu)

Cette molécule, accroit la taille du corps, le développement des ovaires,sa longévité et diminue la durée du stade larvaire ,d’environ 5 jours par rapport à l’ouvrière.

Retour