Sciences et avenir

Toute l'information scientifique et les dernières découvertes
  1. La forêt n’est pas qu’une addition d’arbres ! C’est une merveille d’esthétique et de biodiversité, indispensable à l’équilibre de la planète et vitale pour l’humanité… Encore faut-il en prendre soin, rappellent ces deux passionnés.
  2. Les oiseaux chantent à tue-tête, les sangliers se promènent en ville, les dauphins sont de sortie. Avec le confinement, animaux sauvages et plantes profitent du calme retrouvé, tandis que les humains, prennent plus le temps d'observer la nature. Aux premiers jours du confinement, les habitants des grandes villes ont redécouvert avec bonheur le gazouillis des oiseaux.
  3. Des équipes du CNRS effectuent des carottages dans des dépôts provenant des réseaux d’assainissement pour y rechercher les traces de l’activité humaine et les résidus des matériaux qui composent la ville. Une façon objective de comprendre comment fonctionne nos modes de consommation.
  4. Le hors-série 201 de Sciences et Avenir est consacré à la forêt. Il est disponible partout en kiosque.
  5. Le coronavirus et le confinement qu'il impose, c'est un peu moins de déchets à collecter: une rare bonne nouvelle pour les éboueurs, dont certains effectuent leur tournée "la peur au ventre". - Moins de déchets - La fermeture des commerces, restaurants et établissements recevant du public a réduit les déchets ménagers d'environ 25% en une semaine, indiquent des syndicats intercommunaux et entreprises prestataires. Passage des agents de nettoyage après la fermeture du marché d'alimentation à Barbès, Paris, le 18 mars 2020 (AFP/Archives - JOEL SAGET) Avec le confinement des Français chez eux et l'arrêt des marchés, le Syctom, chargé de six millions de Franciliens, anticipe encore du volume en moins, tablant sur des changements alimentaires, peut-être un recul du gaspillage.